Hammams durables

Maroc

2017
ONG locale ou nationale
Maroc

Toutes les régions du Maroc

Période de réalisation de l'initiative

du 01/2014 au 01/2017

Description de l'initiative

Au Maroc, les Hammams occupent une fonction sociale importante. Présents dans chaque quartier, ils ont à la fois un rôle d’hygiène, de préservation de rituels traditionnels et de lien social. « Hammams durables » est le premier programme marocain qui propose des solutions techniques et financières adaptées à chaque propriétaire ou exploitant de bain qui souhaite réduire sa facture énergétique grâce à la modernisation de ses installations.
Les infrastructures souvent énergivores, les chaufferies obsolètes et de mauvaises pratiques entraînent une pollution importante et une surconsommation de bois et d’eau. La raréfaction et l’augmentation du prix de ces ressources au Maroc fait de la modernisation énergétique des hammams une nécessité à la fois environnementale et économique.
En effet, au niveau du secteur bois-énergie, le Haut-Commissariat aux eaux et forêts estimait, en 2011, que la consommation finale du Maroc représentait six millions de tonnes de bois par an. Cette consommation de bois répond principalement aux besoins du secteur tertiaire, dont les hammams sont une composante majeure.
L’initiative Hammams Durables au Maroc (HDM) a pour objectif principal de permettre un accroissement significatif de la performance énergétique et environnementale des hammams au Maroc. Cet objectif se décline en trois points :
- diminuer la consommation et les coûts énergétiques ;
- réduire la pollution locale et l’émission de gaz à effet de serre ;
- diminuer la consommation d’eau.
A ces objectifs spécifiques se sont aussi ajoutées d’autres dimensions, plus difficilement mesurables, telles que la lutte contre la déforestation, l’amélioration des conditions de vie des employés (fernatchis principalement) et la pérennité de l’activité des hammams.
Les bénéficiaires du programme sont les propriétaires et les exploitants de bains. Pour effectuer une évaluation quantitative de l’impact de l’initiative, la méthode consiste à comparer, pour chaque hammam, avant et après la rénovation, la valeur de la consommation de bois et d’eau et l’efficacité énergétique. Ces comparaisons permettent de calculer, pour chaque hammam, les économies de combustible, les coûts et la quantité des émissions de gaz à effet de serre.
Face aux limites de l’analyse quantitative, la réalisation d’une analyse qualitative, basée sur le ressenti des différentes parties prenantes au programme HDM a été jugée nécessaire. Pour ce faire, plusieurs questionnaires semi-directifs ont été élaborés, à destination principalement des propriétaires exploitants des hammams, des fernatchis, des autres travailleurs présents dans les hammams, des fournisseurs, des usagers et des riverains.
Pour mettre concrètement ces objectifs en œuvre, le programme HDM a mené cinq activités principales :
- développement d’une offre de services qui repose sur cinq solutions : préchauffage de l’eau par installation solaire thermique ou par récupération de chaleur sur les eaux usées, meilleure isolation de la tuyauterie, instrumentation de la température de l’eau par l’installation de ballons de stockage et traitements anti calcaire.
- soutien à des projets de rénovation grâce à la création d’un fonds de roulement qui consiste en l’octroi de « prêts sur l’honneur » aux propriétaires et exploitants des hammams – prêts à taux zéro sous forme de cofinancement, sous condition d’un apport personnel.
- suivi et évaluation du programme qui se traduit par le recrutement d’un coach qui accompagne et oriente le programme du début jusqu’à la fin, assure le suivi des rénovations effectuées par l’équipe projet et mène des évaluations à mi-parcours et à la fin du programme.
- dissémination des résultats qui regroupe l’ensemble des activités de communication visant à faciliter une meilleure connaissance du programme au niveau local, mais aussi lors d’évènements internationaux tels que la COP22 qui s’est tenue à Marrakech en novembre 2016.
- réalisation de projets de réplication qui se traduit par l’objectif de multiplier par cinq le nombre de hammans durables.

Principaux résultats obtenus

- cinq hammams pilotes ont été rénovés entre 2015 et 2016 et cinq autres sont en cours de rénovation en 2017
- un hammam rénové = 8000 tonnes de bois économisées /an
- un hammam rénové = 10.750 tonnes de CO2 évitées/an (sachant que 3 millions de tonnes de CO2 sont produites chaque année)
- dans un hammam durable, une tonne de bois est remplacée par 350 kg de grignons d’olives seulement
- un hammam rénové émet jusqu’à 65% moins de CO2 qu’un hammam classique
- 40.000 à 200.000 Dirhams (3640 à 18180 euros) économisés chaque année dans chaque hammam rénové
- le programme Hammams Durables a été labélisé « COP22 ».

Localisation