Agriculture intelligente face au climat

Tchad

2021
ONG locale ou nationale
Tchad

Koumra, Province du Mandoul

Période de réalisation de l'initiative

du 05/2020 au 04/2021

Description de l'initiative

L’évolution rapide du climat au niveau mondial engendre une multiplication et une intensification des phénomènes climatiques extrêmes. Les effets du changement climatique font peser une lourde menace sur la production alimentaire. Cette initiative est en cohérence avec le Plan national de développement du Tchad (2017-2021) dont le troisième pilier vise à diversifier les sources de croissance économique, à stimuler les secteurs générateurs de croissance et à créer des emplois de qualité. Elle s'inscrit aussi dans le Plan quinquennal de développement agricole (2013), qui a pour objectif d'augmenter l'offre de céréales et de donner une véritable impulsion à la production agricole. L’action prend en compte aussi le Plan National d'Investissement pour le Secteur Rural du Tchad (2016-2022).
L’agriculture au Tchad a fonctionné dans le secteur informel pendant longtemps. Quant aux semences pour les cultures vivrières, malgré les tentatives des services de vulgarisation, la production a souvent échoué faute de technologies adaptées, d'absence de matériel végétal de qualité et l'insuffisance des services de vulgarisation.
Le Mandoul, comme toute autre zone soudanienne du pays, fait face aux défis de la protection de l’environnement et de l’adaptation aux changements climatiques. On y pratique l’agriculture, l’élevage et la transformation des produits locaux. Ne disposant que de moyens et de techniques de production rudimentaire, les villages connaissent l’insécurité alimentaire. Et il y a peu d’arbres fruitiers dont la production pourrait compléter le régime alimentaire dans la zone.
En réponse à ces difficultés, l’ASVED appuie les organisations communautaires en élaborant et en mettant en œuvre des microprojets qui visent à concilier protection de l’environnement et production agricole durable d’où la notion d’agriculture intelligente face au climat.
L'objectif de l’initiative est de promouvoir l'adoption de technologies améliorées qui conduisent à une productivité accrue et au renforcement de la résilience climatique des systèmes de production agricole. Il s’agit aussi d’appuyer la fédération des producteurs semenciers à améliorer les conditions socio-économiques de ses membres et à produire des semences de bonne qualité, en quantité, et certifiées pour assurer la sécurité alimentaire d’ici 2025 et garantir un environnement sain.
Les bénéficiaires sont des femmes (40%), des jeunes (30%) et des hommes, vulnérables aux changements climatiques.
ASVED appuie des organisations de producteurs en leur donnant des conseils techniques. Elle soutient des activités de terrain pour donner l’exemple et inspirer les producteurs. Ceux-ci peuvent alors mieux développer leur production et mettre leurs produits sur le marché dans de meilleures conditions. Un suivi des activités est effectué de façon régulière. Cela permet de prendre les mesures nécessaires à temps afin d’atteindre les résultats prévus. ASVED fournit une assistance aux organisations de producteurs pour répondre à des appels d’offres relatifs à des marchés à propos d’ouvrages à réaliser ou bien d’équipements à acquérir.
Plusieurs activités sont menées, en particulier le renforcement des capacités techniques, financières et marketing des membres, l’acquisition de matériels, d’intrants, de semences améliorées et d’équipements, la création de pépinières villageoises, la plantation et l’entretien d’arbres, la distribution de foyers améliorés, ainsi que la mise en défens communautaire des forêts et la pratique de l’apiculture.

Principaux résultats obtenus

Le projet a contribué à l’augmentation des revenus des 658 membres qui ont été dotés de techniques performantes de mise en place de production agro sylvicole et de protection de l'environnement.
Le projet a permis de réduire la malnutrition des enfants.
125 tonnes de semences certifiées ont été produites, dans 14 bassins de production.
Sur le plan environnemental, 82 ménages ont été sensibilisés aux enjeux des changements climatiques et à ses effets. 100 foyers améliorés ont été distribués à 100 ménages, ce qui permet de réduire les dépenses en énergie des ménages tout en diminuant les émissions de gaz à effet de serre.
Le projet a contribué à la protection de la biodiversité sur 150 ha et à la restauration de la fertilité de 100 ha de sols dégradés.
Enfin, on note le changement de comportement de 1500 personnes vis-à-vis de la protection de l’environnement.

Localisation