Maison de semences paysannes et mise en réseau des producteurs

Burkina Faso

2020
ONG locale ou nationale
Burkina Faso

Ouagadougou

Période de réalisation de l'initiative

du 01/01/2018 au 31/12/2020

Description de l'initiative

L’agriculture au Burkina Faso, particulièrement dans les régions du Centre-nord et du Plateau central, est caractérisée par une grande diversité génétique. Plus de 80% de la population dépendent des semences paysannes, lesquelles sont aujourd’hui menacées de disparition par la privatisation du vivant (certificats sur les obtentions végétales, brevets), le marché et les changements climatiques. Les paysans disposent depuis des siècles de connaissances et de savoir-faire sur les semences, atouts qui leur ont permis de s’adapter à de nombreux changements, dont les variations climatiques.
Consciente du rôle essentiel des semences paysannes pour pérenniser les exploitations agricoles familiales, APIL a choisi d’accompagner les paysans pour la sauvegarde de ces semences. Il s’est agi de les appuyer par la mise en place d’une maison de semences paysannes et la mise en réseau des producteurs de ces semences.
Le projet vise plusieurs objectifs. D’abord, il s’agit de regrouper l’ensemble des producteurs semenciers du Centre-nord et du Plateau central pour les aider à créer un réseau de développement dans leur secteur, puis de promouvoir les semences paysannes et renforcer les savoir-faire des paysans sur la production semencière afin de constituer une force de proposition et d’inspiration de la production agricole dans les deux régions. Enfin, de favoriser l’autonomie alimentaire et la non-dépendance des populations aux semences certifiées, cela tout en sauvegardant la biodiversité et les ressources génétiques locales.
Les groupes cibles du projet sont les producteurs appuyés par l’ONG APIL : des hommes, des femmes et des jeunes qui prennent des initiatives en matière de production semencière.
Les principales activités réalisées dans ce projet sont, entre autres, le recensement des producteurs semenciers dans les villages des deux régions, la réalisation de l’inventaire et la caractérisation des variétés locales, la mise en place de la maison des semences paysannes, la collecte périodique des semences paysannes dans la maison des semences paysannes de Bissiga, la formation des producteurs semenciers et la sélection de variétés locales adaptées aux changements climatiques, des visites dans les champs semenciers et la certification des semences par les services de l’agriculture, la multiplication des variétés de semences paysannes rares ou en voie de disparition par les paysans, la conduite d’actions de plaidoyer pour la valorisation des semences paysannes et enfin, la formation des producteurs semenciers sur les pratiques agroécologiques et le suivi de la mise en application dans leurs champs.

Principaux résultats obtenus

Le projet a permis l’installation d’une maison des semences paysannes dans le centre de promotion de l’agroécologie de Bissiga. Chaque année, les semences qui y sont stockées sont renouvelées.
Un réseau d’une centaine de producteurs de semences paysannes s’est créé. Ses membres œuvrent pour la sauvegarde et la pérennisation des semences paysannes qu’ils produisent. Ils gèrent la maison des semences paysannes et en assurent l’approvisionnement.
Les producteurs ont commencé à sélectionner des semences paysannes adaptées aux changements climatiques pour leurs besoins au lieu de tout abandonner au profit des semences améliorées.
Pour assurer la visibilité des semences existantes, APIL a aussi élaboré un catalogue sur les semences paysannes.

Localisation