Transition vers une agroécologie paysanne

Niger

2020
Autre
Niger

Niamey

Période de réalisation de l'initiative

du 01/01/2018 au 01/05/2020

Description de l'initiative

La semence paysanne constitue le principal intrant pour les producteurs maraîchers. A l’ère de la modernisation des pratiques agricoles, les semences conventionnelles bénéficient de larges appuis pour leur diffusion et elles sont en train d’être priorisées au détriment des semences paysannes productives (adaptées aux terroirs) et libres de droit de propriétés.
C’est pourquoi la FCMN (Fédération des Coopératives Maraîchères du Niger) appuie les producteurs, surtout les maraîchers qui pratiquent l’agriculture familiale. Sa stratégie est de promouvoir les semences paysannes auprès de ces producteurs. A cette fin, elle mène des actions de formation, de plaidoyers et de réorganisation des paysans afin qu’ils deviennent autonomes en matière de semences.
Les interventions de la FCMN bénéficient d’un appui stratégique et de l’accompagnement technique de différents partenaires, notamment la plateforme agroécologique Raya Karkara (qui signifie « Revitaliser la brousse ») et l’association BEDE-Mali (Biodiversité Echanges et Diffusion d'Expériences). Cette dernière accompagne la FCMN dans la diffusion du concept de cases de semences par un partage d’expériences sur la mise en place de ces infrastructures agroécologiques, essaimées par son partenaire au Mali.
La création de banques de semences communautaires permet aux agriculteurs d’acquérir des variétés adaptées aux conditions locales. Ces variétés peuvent ne pas être accessibles par le biais des systèmes semenciers formels, être coûteuses ou souffrir d’approvisionnements irréguliers.
Ce modèle de gestion communautaire des semences locales, reproductibles et libres de droits de propriétés, consiste en une régulation des flux de semences produits pour la FCMN Niya. Ces infrastructures agroécologiques, installées dans les périmètres maraîchers des coopératives enclavées, contribuent à améliorer l’autonomie des producteurs et à rendre possible la production maraîchère à tout moment.
Le Projet TAPSA (Transition vers une Agroécologie Paysanne au service de la Souveraineté Alimentaire), durant quatre années, va permettre de renforcer l’organisation et la structuration des producteurs autour d’initiatives agroécologiques.
Dans la commune de Gotheye, dans la région de Tillabéri, l’Union Alhamdoulilah du Terroir de Babagadé Koira a été choisie, en novembre 2019, pour porter la première initiative paysanne de « Maison de Semences Paysannes ». Lors d’une séance de travail, les participants ont été initiés au concept de la Maison de Semences. Puis un bâtiment a été réhabilité pour devenir cete Maison de Semences Paysannes, à laquelle on a donné le nom de « IR SABOU » de Gotheye. Le principal objectif visé à moyen terme est de contribuer à l’approvisionnement en semences adaptées aux terroirs et aux conditions de culture, puis de permettre aux maraîchers environnants d’acquérir ces semences à faible coût.
Dans le but d’assurer une production durable de semences, neuf experts semenciers ont été identifiés pour multiplier les semences. Sont produites en priorité les semences suivantes : oignon, tomate, aubergine, laitue, piment, courge et moringa. Des producteurs pilotes sont accompagnés pour la mise à disposition de semences et de matériels de production de semences.

Principaux résultats obtenus

Deux banques de semences paysannes ont été créées : une première dans le département de Gotheye et une seconde au siège de la FCMN.
Les experts semenciers qui ont été formés suivent les opérations de multiplication des semences et la gestion des banques de semences.
Les agriculteurs, et en particulier les petits exploitants qui ont de faibles ressources, ont désormais accès à des variétés adaptées à l’environnement local. Ils sont assurés de disposer de semences pour leur prochaine saison culturale et d’un approvisionnement d’urgence en semences en période de crise. Cela les rend moins dépendants des systèmes formels d’approvisionnement en semences.
Les actions menées autour des semences contribuent au renforcement des sociétés civiles engagées dans la transition vers une agroécologie paysanne ainsi qu’à l’atteinte de la souveraineté alimentaire au niveau des territoires.

Localisation