Production de charbon vert par les femmes

Burkina Faso

2019
Groupement villageois
Burkina Faso

Goghin, Tanghin-Dassouri

Période de réalisation de l'initiative

du 12/2017 au 12/2019

Description de l'initiative

La position géographique du Burkina Faso rend le pays particulièrement vulnérable aux changements climatiques. Pays sahélien et enclavé, il subit, depuis quelques décennies, des manifestations climatiques extrêmes, notamment sécheresses, inondations, vagues de chaleur, vents violents.
L’une des causes de la désertification est la coupe abusive de bois, dont plus de 90% est utilisé comme combustible ; les femmes doivent souvent parcourir de longues distances pour sa collecte. Or, le déboisement entraîne le lessivage des sols et l’avancée du désert ; les terres sont ainsi plus exposées aux pluies violentes de la saison humide et aux températures élevées de la saison sèche. Il s’ensuit un accroissement de la précarité des cultivateurs et éleveurs.
Or les populations rurales n’utilisent que du bois et du charbon de bois car les autres sources d’énergie (gaz, pétrole…) sont trop chères. De plus, les équipements solaires, tels que les cuisinières solaires, ne sont pas diffusés. A noter aussi que la plupart des ménagères utilisent des foyers traditionnels, fortement consommateurs en bois. Toutefois, des campagnes d’information sont l’occasion de faire connaître et de diffuser les foyers améliorés.
Dans ce contexte, il faut impérativement se mobiliser sur la formation et la sensibilisation des groupes vulnérables, notamment les femmes, aux effets des changements climatiques en leur fournissant une solution de substitution au bois et au charbon de bois.
Il s’agit de fournir aux femmes de Goghin la possibilité de continuer leurs activités traditionnelles face aux défis qui se posent dans le secteur des combustibles pour la restauration au Burkina Faso.
Les impacts du projet sont attendus sur quatre aspects : l’aspect écologique, l’aspect économique, l’aspect social et l’aspect sanitaire.
Sur le plan écologique, le couvert forestier est préservé et se reconstitue naturellement, la repousse des arbres favorise la biodiversité, les puits de carbone constitués par les arbres qui ont été plantés sont préservés. D’autre part, les émissions de gaz à effet de serre sont réduites et les effets du réchauffement climatique sont atténués.
Sur le plan économique, des emplois locaux sont créés, des revenus sont générés pour les femmes. L’économie locale est ainsi dynamisée et la sécurité alimentaire s’améliore.
Sur le plan social, plusieurs aspects sont importants. D’une part, la corvée de bois des femmes et des jeunes filles est diminuée ; les femmes peuvent ainsi s’adonner à d’autres activités. Autre point important, le statut social des femmes s’améliore grâce à la formation dont elles bénéficient et à leur travail rémunéré. Il est ainsi plus facile d’envoyer les enfants à l’école et d’accéder aux soins. De plus, les femmes sont mieux informées sur les risques liés à l’évolution du climat.
Enfin, sur le plan sanitaire, les femmes et leurs enfants sont moins exposés aux maladies respiratoires liées à l’utilisation du bois et du charbon de bois.
Le projet est innovant car il associe plusieurs avantages pour le village de Goghin et les villages environnants : la mise à disposition d’un nouveau combustible, l’acquisition de nouvelles connaissances par les femmes, la création de revenus pour les femmes, le développement d’une source d’énergie de proximité, la conduite d’une expérience pilote dans le pays, reproductible dans d’autres villages, l’allègement du travail des femmes et des enfants et le renforcement du rôle social et économique des femmes.

Principaux résultats obtenus

- 24 séances de sensibilisation ont été organisées au profit des femmes et des membres de la communauté villageoise sur les effets des changements climatiques ;
- Une unité artisanale de production de charbon vert a été mise en place. Les équipements acquis sont : 4 presses à briquettes, 4 fours à carboniser ,1 armoire métallique avec claies de séchage, du petit matériel et des équipements de travail… Le hangar qui a été construit sert d’atelier de travail.
- 50 femmes du groupement ont été formées aux techniques de production du charbon vert
- 15 tonnes de charbon vert ont déjà été produites ;
- Les émissions de GES sont réduites (l’utilisation de 100 kg de charbon vert permet d’éviter l’émission de 166 kg de CO² dans l’atmosphère) ;
- Plus de 150 familles du village utilisent quotidiennement du charbon vert.

Localisation