Production de semences biologiques

Tchad

2019
Autre
Tchad

Bengar

Période de réalisation de l'initiative

du 03/2018 au 04/2019

Description de l'initiative

La promotion des jeunes est source de progrès et de stabilité politique pour un pays ou une région. La coopérative Lotchembi des producteurs ruraux, par le biais de son partenaire, la GIZ, à travers la mise en œuvre de son projet « Soutien au Développement des Jeunes Vulnérables », souhaite répondre aux besoins de la jeunesse de la sous-région, ainsi qu’à ceux de la province du Logone Oriental. Les jeunes représentent plus de la moitié de la population du Tchad, mais ils sont en proie à de multiples fléaux, ce qui les expose à l’exode rural, aux infections IST/VIH/SIDA et au chômage…
La coopérative souhaite apporter sa contribution au développement local ; en voici les objectifs :
- produire, collecter, transformer, promouvoir et vendre des produits agricoles ;
- assurer l’approvisionnement en intrants et en plants, ainsi que les services nécessaires à la préservation de l’environnement ;
- promouvoir la production semencière afin d’améliorer la production agricole dans la zone d’action de la coopérative ;
- représenter et défendre les intérêts des producteurs.
L’objectif du Projet de Développement Durable Lotchembi des jeunes Producteurs Ruraux de la sous-préfecture de Bessao « Production des Semences de Maïs de plusieurs variétés » est de permettre aux créateurs et investisseurs de disposer de moyens pour entreprendre des actions en faveur des jeunes. Ce projet comporte quatre phases : d’abord, sensibilisation, mobilisation sociale et formation, puis implantation des champs du projet, techniques de conservation, de consommation locale et de commercialisation, enfin, industrialisation (transformation des produits sur place).
Les principaux objectifs du projet sont de promouvoir l’entrepreneuriat en milieu jeune, de renforcer les compétences des jeunes au plan technique et professionnel, développer les infrastructures de loisirs sains, faciliter l’accès aux nouvelles technologies à l’information et communication, impliquer les jeunes dans la mise en œuvre des programmes de développement, améliorer la couverture sanitaire, investir dans la protection de l’environnement, assurer une formation de qualité. Il s’agit aussi d’obtenir des produits en abondance pour permettre l’autosuffisance alimentaire.
Les bénéficiaires sont les membres adhérents, les Organisations Paysannes (OP), les couches vulnérables, les retournés de la RCA et les instituts de recherche agronomique et les partenaires.
La province du Logone Oriental couvre une superficie de 28 035 km2, sur laquelle vivent 795 388 habitants soit 29 habitants au km2 ; de plus, la population est jeune. Dans cette province du sud du pays, la grande majorité de la population pratique l’agriculture et la pêche traditionnelle.
Le projet Lotchembi des Jeunes comporte plusieurs phases : étude de faisabilité (environnementale), construction d’un magasin, semis, labour, récolte et vente.
La production des semences prend en compte plusieurs normes en ce qui concerne le choix du terrain (exemple : fertilité du sol), l’isolement des champs (réalisation de bordures), les conditions de production de la semence (choix de variétés supérieures). Les itinéraires techniques sont respectés quant à la date de semis, la préparation du sol, sa fertilisation, les conditions de semis, le démariage des plantes, l’entretien du champ, le sarclage, l’épuration (malades, hors type). Les récoltes se font toujours au bon moment de maturité et à un niveau de qualité élevé.

Principaux résultats obtenus

La production de semences a permis une diffusion rapide des variétés développées, le maintien des variétés et une augmentation des rendements. Les effets ont été très satisfaisants en ce qui concerne :
- l’autosuffisance alimentaire
- le bénéfice de revenus pour les établissements de la localité
- l’emploi de diplômés sans emploi (10%)
- la protection de l’environnement
- la meilleure maîtrise du reboisement
- l’achat de vaches et de plusieurs bœufs
- le soutien aux études des enfants (cinq étudiants dans les universités et ceux des classes intermédiaires)
- la production de 6 666 kg de semences de maïs 2009 et 2 500 kg de K3R, certifiées par l’ONG GIZ en 2018.

Localisation