AgroEcoLab, un Fab Lab 100% Agroécologie

Bénin

2017
Association de développement
Bénin

Abomey-Calavi

Période de réalisation de l'initiative

du 05/2016 au 12/2021

Description de l'initiative

Le département de l’Atlantique, comme les autres départements du Bénin, fait face aux aléas des changements climatiques. En témoignent la longue période de sécheresse, les graves inondations en saisons des pluies, la baisse des rendements agricoles et enfin la pollution des sols et des eaux par les pesticides chimiques.
Face à cela, Les Jardins de l’Espoir ont choisi de promouvoir l’agroécologie. C’est une agriculture 100% naturelle, qui n'utilise ni les pesticides de synthèse, ni les engrais chimiques, qui sont des sources d’émissions de gaz à effet de serre et aussi cause de la destruction de la couche d’ozone. L’agroécologie est une alternative crédible pour lutter contre les changements climatiques car elle combine plusieurs techniques locales comme l’utilisation des méthodes naturelles de fertilisations, de lutte contre les ravageurs et aussi les rotations et associations de cultures, qui favorisent la préservation de la biodiversité et la préservation de l’environnement en général.
Nous avons installé des fermes dans les zones rurales et urbaines. Nous y produisons afin de contribuer à la souveraineté alimentaire des populations béninoises, et aussi nous initions des jeunes et femmes à l’agroécologie. De plus, dans l’objectif de toucher une part plus importante de la population, qui est de plus en plus urbaine, nous avons incubé AGROECOLAB au sein de notre ferme de Togoudo, dans la commune d’Abomey-Calavi, où se trouve la plus grande université nationale du Bénin. En effet, à l’image des « Fab Lab » développés dans le domaine informatique, AgroécoLab est un tiers lieu d'expérimentation, de formation et d'échanges, ouvert et gratuit, en agroécologie, pour toutes les couches de la population.
L’objectif général est de rechercher, expérimenter, diffuser et former sur des méthodes naturelles de l’agroécologie afin de rompre avec l’utilisation des intrants chimiques dans l’agriculture. Les objectifs spécifiques sont de :
- travailler à trouver des solutions naturelles durables et économiques pour répondre aux besoins de la population face aux changements climatiques ;
- former et renforcer les capacités des jeunes, femmes, hommes, producteurs agricoles en agroécologie ;
- promouvoir l’entrepreneuriat agricole urbain par la formation des étudiants et des travailleurs aux métiers verts ;
- encourager la production locale, ce qui passe par la production de semences locales adaptées, pour réduire le transport dans l’agriculture, source d’émission de gaz à effet de serre.
Depuis sa création, outre les activités quotidiennes d’expérimentations, à savoir les systèmes d’irrigation, la production semencière, la fertilisation et la gestion des bioagresseurs, Agroécolab conduit présentement deux activités phares :
- « Samedi Ecolo » : un programme de formation pour des personnes des autres secteurs d’activités désireuses de pratiquer l’agroécologie et de sensibilisation sur la préservation de l’environnement.
- Le « Débat Vert » : une vitrine d’échanges avec des chercheurs, des étudiants, des producteurs et des consommateurs, afin de repenser l’agriculture dans une dynamique d'adaptation aux changements climatiques.
De plus, nous diffusons au fur et à mesure les résultats de nos expériences dans les réseaux d’organisations paysannes comme la FAEB (Fédération AgroEcologique du Bénin), lors de séminaires au Bénin, comme dans la sous-région, et également via plusieurs plateformes paysannes numériques afin de dupliquer rapidement nos savoirs en vue d'une réduction importante des intrants chimiques dans l'agriculture.

Principaux résultats obtenus

Les principaux résultats obtenus sont la réduction et même l’abandon des intrants chimiques grâces à nos biopesticides (à base de neem, papayer, piment, ortie, etc.), l’introduction de nouvelles méthodes de fertilisations (composts, SCV, engrais verts…). Nous constatons une réduction de l’utilisation des semences hybrides grâce à nos semences naturelles, adaptées et diversifiées pour la consommation locale.
Les activités de sensibilisation sur l’agroforesterie et sur la protection de l’environnement ont permis aux paysans de planter plusieurs arbres sur leurs exploitations et d’être désormais des acteurs de la protection de l’environnement.
Toutes ces alternatives contribuent à lutter contre les changements climatiques (atténuation et adaptation) par les acteurs eux-mêmes (paysans, consommateurs…) qui fréquentent Agroécolab.

Localisation