Amélioration de l’accès aux services énergétiques modernes

Niger

2016
de 20 000 à 100 000 habitants / between 20,000 and 100,000
Niger

Commune Rurale de Safo, Maradi

Période de réalisation de l'initiative

du 12/2011 au 10/2015

Description de l'initiative

Le projet d'Accès aux Services Energétiques pour la Commune rurale de Safo (PASE Safo), initiative initialement cofinancée par la Facilité Energie ACP-UE, le programme FEM/GEF et le PNUD-Niger, constitue la toute première phase du "Programme national de Référence d'Accès aux Services Energétiques modernes" (PRASE) adopté par le Niger (décret N° 2010-004 du 4 janvier 2010).
L’objectif de l’initiative est la réduction de la pauvreté et l’orientation vers un développement durable, économique et social des zones rurales, avec pour ligne directrice la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) à travers notamment l’accès à l’énergie renouvelable.
Le projet vise essentiellement à équiper les centres de santé et les écoles primaires rurales, à réaliser des aménagements agricoles, arranger les places publiques rurales, habituer la population aux équipements de cuisson propre en vulgarisant les foyers améliorés, les kits de gaz.
Dans un premier temps, une étude des GES a été conduite pour mieux déterminer les solutions pour chacun des axes d’intervention (éducation, santé, agriculture, bâtiments communaux…). L'accès de l’ensemble de la population de la commune aux services énergétiques modernes (ASE) demande à la fois l’acquisition et la mise à leur disposition des équipements indispensables pour la satisfaction des besoins (lampe, pompe, foyer de cuisson, etc.) et la production d'énergie finale (électricité, carburant, combustibles, etc.). Toute la population de la commune, répartie sur 52 villages, eux-mêmes regroupés en deux grappes, chacune d’elles étant assimilée à un territoire énergétique, a bénéficié de l’initiative.
L’initiative vise à améliorer l'accès de l'ensemble de la population aux services sociaux de base (santé, éducation, eau potable) et renforcer les capacités productives (agriculture, artisanat, commerce) ainsi que le confort des populations à travers la dotation des infrastructures sectorielles en services énergétiques modernes (pompage mécanique, éclairage électrique, conservation, cuisson, etc.). L’objectif est également de développer et renforcer des filières énergétiques sur les plans économique et environnemental, à travers la promotion de l'efficacité énergétique et l’utilisation des énergies renouvelables.
Enfin, l’initiative permettra de créer les conditions de la mise en place d’un cadre institutionnel qui regroupe la maîtrise d'ouvrage décentralisée et des opérateurs privés, et favoriser ainsi l’émergence d’un marché des services énergétiques durables et les conditions de «réplicabilité» de l’expérience de l’action.

Principaux résultats obtenus

- les infrastructures sectorielles de services sociaux de base sont réalisées. Les services sont électrifiés ; un équipement de production d’énergie solaire est mis à disposition : 34 écoles du premier degré, 1 collège d'enseignement général, 11 centres et cases de santé, 5 adductions d'eau potable et 11 infrastructures municipales sont dotées de services énergétiques
- les capacités productives des populations sont accrues. 195 unités d’exploitations agricoles modernisées, le développement de 100 Activités Génératrices de Revenus utilisant les services énergétiques modernes, l’installation de 5 plates-formes multifonctionnelles, et un appui en microcrédit à 30 infrastructures isolées
- l'accès à l’énergie des populations a été amélioré grâce à l’électrification des 1600 ménages ruraux au moyen de kits solaires, 20 lampadaires solaires ont été installés dans 10 villages, 2000 ménages ont été dotés de services énergétiques modernes de cuisson, 241 ménages ruraux branchés sur réseau dans 6 villages
- des filières énergétiques viables au plan économique sont développées et renforcées à travers la promotion de l'efficacité énergétique et l’utilisation des énergies renouvelables : 68 comptes bancaires ouverts de microcrédits.

Localisation