Amélioration de la résilience en relation avec les changements climatiques

Togo

Moyenne collectivité (de 20 000 à 100 000 habitants)
Togo

Atakpamé

Période de réalisation de l'initiative

du 06/2012 au 12/2016

Description de l'initiative

La commune d’Atakpamé mène des actions de lutte contre le dérèglement climatique : création de nouvelles plantations, reboisement de zones déboisées, mesures contre les conséquences de la sécheresse, lutte contre les pollutions.
A Atakpamé où les activités économiques liées à l’agriculture occupent plus de 60% de la population, les changements climatiques se manifestent par des bouleversements des cycles saisonniers annuels. Les quatre saisons observées par le passé ont laissé place à deux saisons : une saison des pluies de mi-mars à octobre et une saison sèche de novembre à mars. Les conséquences en sont diverses : apparition de périodes de sécheresse, inondations provoquées par le débordement de la rivière Aké (qui traverse la ville sur 7 km) qui entraîne dégradation des bâtiments et des infrastructures, déclenchement de foyers d’incendie ou bien encore le manque d’eau potable et d’eau pour l’irrigation.
L’objectif général de l’initiative est d’atténuer les effets du changement climatique en luttant contre la déforestation, les inondations et l’érosion des flancs des collines et en gérant au mieux les ressources en eau et les questions d’assainissement.
La méthodologie adoptée dans le cadre de l’initiative repose sur une approche participative afin d’identifier les problèmes liés aux changements climatiques devant faire l’objet d’une recherche de solutions. Pour cela, la population des 23 quartiers de la commune a été consultée. Ce travail a été suivi d’une rencontre de deux jours avec les principales parties prenantes.
De nombreuses activités ont été menées. Tout d’abord des activités de sensibilisation pour faire évoluer les comportements en vue de réduire les émissions de CO2 dans l’atmosphère. Les publics cibles sont les principaux responsables de la déforestation. Ensuite des projets de reboisement ont été faits sur les flancs des collines de la ville et dans certains villages de la commune. Des résultats encourageants sont à noter en raison du leadership de la commune, de la mobilisation de la société civile et de l’accompagnement de l’Etat.
D’autres activités sont en lien avec le manque d’eau due à la sécheresse. La population consomme principalement l’eau des puits. En raison de la baisse de la pluviosité, le niveau d’eau dans les puits a baissé. Aussi un grand projet de captage et d’aménagement de sources a-t-il été initié. Six sources ont déjà été aménagées sur 15 identifiées. Les réservoirs alimentés par l’eau des sources sont munis de robinets ; l’eau y est disponible toute l’année. La population bénéficiaire est évaluée à 16500 habitants.
L’aménagement de la rivière Eké est en projet, cela afin de mieux contenir les inondations, améliorer l’assainissement et permettre aux populations de faire du maraîchage. En attendant la réalisation d’ouvrages, des dispositions ont été prises pour éviter la dégradation de la situation : interdiction d’extraction du sable et du gravier de la rivière et surtout éloignement des habitants des rives afin de prévenir des pertes en vies humaines lors des inondations.
Des projets seront conduits en 2017. La commune a acquis une parcelle de 12 hectares qu’elle veut planter en teck. Quant à l’ODEF, il prévoit de reboiser 25 hectares sur les flancs déboisés des collines et mettre en défens 5 hectares dans la forêt classée d’Atakpamé, dans le cadre du Projet National de Reboisement (PNR) dont l’objectif est d’atteindre une couverture forestière nationale de 30% à l’horizon 2030.

Principaux résultats obtenus

- sensibilisation des principaux acteurs de la commune sur les effets de la déforestation
- création de 8 hectares de forêt en khaya sénégalensis
- reboisement de 47,95 hectares de forêt dont 2 hectares en khaya sénégalensis et 45,95 en teck
- aménagement de 6 sources d’eau pour l’approvisionnement de fontaines publiques d’eau potable pour les populations
- élaboration des termes de référence pour l’aménagement de la rivière Eké : étude et rapport technique de l’aménagement, étude et rapport de l’impact environnemental et social de l’aménagement de la rivière, étude et rapport du plan de réinstallation des populations dans le canton de l’aménagement de la rivière.