Carmine, premier service d’auto-partage au Maroc

Maroc

Jeunes (moins de 35 ans, en individuel ou en groupe)
Maroc

Casablanca

Période de réalisation de l'initiative

du 03/2015 au 05/2016

Description de l'initiative

Comme dans beaucoup de villes du monde, la circulation à Casablanca est un véritable casse-tête. Depuis 2001, le nombre de véhicules en circulation a quadruplé, passant de 400.000 à plus de 1,5 million. Aussi, la métropole est-elle au bord de l’asphyxie.
La ville a un double défi à relever. D’une part, il est nécessaire de stabiliser puis de diminuer la consommation énergétique totale et les émissions de CO2 liées à la voiture. D'autre part, il est urgent de rationaliser l’utilisation des véhicules et des infrastructures, de manière à limiter la croissance du trafic et à éviter un engorgement de la ville, qui ont des conséquences humaines et économiques importantes.
Le modèle de l'auto-partage s’inscrit dans cette perspective et répond à la demande des usagers en matière de transport. La voiture n’est plus perçue comme un bien qu’il faut posséder, mais comme un service, que l’on utilise seulement lorsqu’on en a besoin et qui doit coûter le moins cher possible à l’usager et à la collectivité.
Face à ce constat, Carmine propose le premier service d’auto-partage de voitures au Maroc, avec une double ambition : offrir une solution aux difficultés rencontrées par les conducteurs citadins, et aussi participer à une remise en question du modèle de propriété de la voiture individuelle, au profit de la voiture collective. Partager pour moins polluer, c’est l’un des principaux enjeux de l’auto-partage.
Carmine s’adresse principalement aux jeunes actifs qui n’ont pas les moyens d’acheter un véhicule, aux petites entreprises, aux familles et aux particuliers qui n’ont besoin d’un véhicule que de manière ponctuelle. Grâce à un système d’abonnement, les usagers peuvent réserver leur véhicule à distance depuis un ordinateur ou bien par téléphone, et accéder à une flotte de voitures en libre-service 24h/24, réparties dans des points stratégiques de la ville. Chaque membre dispose d’une carte magnétique pour accéder à une voiture. Les coûts d'achat, les frais d'entretien des véhicules et les places de stationnement sont assurés par Carmine. La diversité d'utilisation, donc de besoins sur des créneaux horaires différents selon les membres, est la clé du succès de Carmine.

Principaux résultats obtenus

Des études, menées sous le contrôle de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) en 2013, révèlent qu’une voiture partagée remplace neuf voitures individuelles. Ainsi, non seulement le système d’auto-partage réduit les émissions de CO2, mais en plus il libère de l’espace urbain et décongestionne le trafic.
Un projet pilote a été lancé début juin 2015, avec l’acquisition de 8 véhicules à faible émission de CO2. Celui-ci nous a permis d’avoir une plateforme technologique et de nouer un partenariat avec Casa Développement pour la mise à disposition de places de parkings publics réservées à nos 200 premiers membres.
La prochaine étape sera l’utilisation de véhicules électriques qui s’inscrit dans la politique Casa Développement, acteur économique responsable sur le plan environnemental. Notre objectif est d’avoir 20 % de véhicules électriques sur les 100 à acquérir d’ici fin 2020.
Au lieu d’avoir 900 voitures, et donc 900 places de parking occupées quasiment en permanence, le système d’auto-partage permet d’avoir seulement 100 véhicules partagés et 100 places de parking. D’autre part, la réduction du nombre de voitures engendre une réduction des émissions de CO2, estimée á 50.000 tonnes en trois ans.