Deux enfants, un arbre

Bénin

ONG locale ou nationale
Bénin

Ahouanzonmè

Période de réalisation de l'initiative

du Novembre 2013 au Décembre 2015

Description de l'initiative

Notre planète est en péril : les écosystèmes forestiers de grande importance sont de plus en plus dégradés. Concernant la faune et la flore, de nombreuses espèces disparaissent sans avoir été préalablement identifiées. Et pourtant, l’écosystème forestier participe au bien-être et aux revenus d’un milliard six cent millions de personnes dans le monde.
En République du Bénin, plusieurs milliers d’hectares de végétation naturelle, y compris les forêts, sont détruits chaque année. Cette déforestation est due à la recherche de bois et de terres arables pour l’agriculture. L’exploitation de ces ressources et la disparition d’espèces de plantes contribuent à la déforestation et au réchauffement climatique.
Et pourtant, l’arbre est précieux pour la vie de l’Homme car il contribue à maintenir des températures supportables. L’élévation des températures entraîne une surconsommation d’électricité en raison par exemple de l’emploi de ventilateurs et de climatiseurs. La diminution de la pluviométrie a pour conséquences la sécheresse et la famine.
L’initiative a permis aux enfants du Bénin et de la Belgique d’être sensibilisés à la préservation de la nature et à la plantation des arbres, qui sont des solutions, parmi d’autres, pour réduire les impacts du réchauffement climatique. Un arbre a été planté par des binômes d'enfants du Bénin et de Belgique pour rendre durables les échanges entre les deux écoles et atténuer les effets du changement climatique. Les bénéficiaires sont d’une part 800 enfants de 8 à 14 ans, et d’autre part 2000 adultes de la collectivité locale.
Plusieurs objectifs sont visés :
- permettre la rencontre entre les enfants de deux cultures différentes
- éduquer à la conservation de la nature et aux conséquences du réchauffement climatique
- faire planter des arbres par les enfants pour réduire le réchauffement climatique.
L’initiative comprend plusieurs étapes :
- une rencontre avec le bureau de l’association des parents d’élèves et les éducateurs(trices) académiques de l’école primaire publique de Ahouanzonmè pour échanger sur la protection de l’environnement et les effets néfastes du réchauffement climatique. Une démarche similaire est conduite aussi en Belgique
- des échanges, par courrier, sur les mêmes thématiques, entre les enfants de Belgique et du Bénin organisés par les éducateurs(trices)
- proposition par les enfants d’une liste d’espèces d’arbres qu’ils souhaitent planter et sélection de deux d’entre elles
- collecte par les enfants, dans la nature, des graines à semer
- réalisation d’une pépinière afin de disposer de jeunes plants
- transplantation des jeunes plants dans des sachets recyclés remplis de terreau, dans un village du Bénin
- mise en terre et suivi par les enfants du Bénin
- suivi périodique des plants mis en terre par les enfants, par le CRGB et par l’association des parents d’élèves.
Un compte facebook est créé pour donner des informations sur le projet. Des informations et des photos du projet y sont publiés.

Principaux résultats obtenus

- échanges entre 80 enfants du Bénin et de la Belgique sur des questions qui touchent à la forêt et aux conséquences des changements climatiques
- plantation de 40 arbres par les enfants du Bénin
- sensibilisation d’environ 3000 personnes de la collectivité locale à la nécessité de planter des arbres, solution pour contribuer à la réduction du réchauffement climatique.