Green Gold Energy

Maroc

2017
Jeunes (moins de 35 ans, en individuel ou en groupe)
Maroc

Tanger - El Houceima

Période de réalisation de l'initiative

du 12/2015 au 11/2016

Description de l'initiative

Walid MACHROUCH a créé Green Gold Energy, une structure entrepreneuriale et sociale qui propose des alternatives énergétiques aux particuliers et aux professionnels au Maroc et en Afrique.
L’objectif de l’initiative est de substituer le bois de feu par des biocombustibles solides fabriqués avec des déchets organiques. Le produit obtenu est un biocombustible solide fabriqué avec des déchets organiques : déchets d'olive, marc de café et sciure de bois. Le produit final se présente sous la forme de bûches ou de granulés. Son pouvoir calorifique est plus élevé que celui du bois : 33% en plus. Les émissions de gaz à effet de serre sont moindres : 35 % en moins. Son stockage est plus aisé : son volume est trois fois moins important que celui du bois. Enfin, son prix est très compétitif : 1,5 dirham le kg, soit 0,14 euro.
Les partenaires les plus importants de l’initiative sont les fournisseurs de déchets organiques et l'association Namae qui représente notre segment de marché.
Les bûches sont fabriquées à base de déchets, principalement les grignons d’olives, le marc du café et la sciure du bois. La matière première provient des moulins d’Ouezzane ; un accord exclusif a été passé avec ce partenaire. Quant au marc de café, il est collecté dans un réseau de cafés. Et enfin l’approvisionnement en sciure est garanti par un réseau de ramassage auprès des artisans qui travaillent le bois et les menuiseries en général.
Après la collecte de tous ces ingrédients, le processus de fabrication des biocombustibles peut commencer. La première étape consiste en le traitement de la matière première afin de d’éliminer ou de diminuer plusieurs paramètres perturbateurs de la production. Ensuite l’ensemble des composants est mélangé dans un malaxeur selon une formule précise qui garantit un compromis entre plusieurs paramètres afin d’obtenir un produit de qualité. Après cette phase, le mélange est versé dans la trémie d’une machine qui permet d’obtenir le produit final sous la forme de bûches. Enfin, les bûches sont conditionnées puis stockées en vue de leur commercialisation.
Le principal débouché est celui procuré par les potiers de la région nord du Maroc. Les ventes se font en direct ; une stratégie B2C a été développée à cette fin. Les potiers basés à Farrane Ali, un village près de la ville Oued Laou au nord du Maroc, ont détruit plus de 90% des arbres de leur proche environnement pour le bois dont ils ont besoin pour leur activité de fabrication de poteries. La poterie est la seule source de revenus pour ces artisans. Cette activité est menacée de disparition au cours des dix prochaines années en raison de l'utilisation excessive du bois. L’emploi de biocombustibles leur permet d’envisager la pérennité de leur activité.

Principaux résultats obtenus

- le produit a été testé et validé sur le marché
- la fabrication de combustibles alternatifs a permis de contribuer à la réduction de la déforestation excessive et ainsi à la lutte contre le changement climatique
- plus de 50 potiers ont été sensibilisés à la disparition des arbres et encouragés à l’emploi de biocombustibles
- 2 tonnes de bûches ont été vendues en recyclant 2,5 tonnes de déchets organiques, ce qui a permis d’éviter l’émission de 1,7 tonnes de CO2
- la qualité des produits a été améliorée pour trois familles de potiers dont la facture énergétique a baissé de 25 %
- une présence lors de grands événements en lien avec le changement climatique et l'entrepreneuriat social a permis de promouvoir les biocombustibles et de sensibiliser plus 20.000 personnes sur l’importances des produits durables.

Localisation