Jeunes et lutte contre les changements climatiques

Cameroun

2016
Association de développement
Cameroun

Douala

Période de réalisation de l'initiative

du 04/2015 au 04/2016

Description de l'initiative

Après la COP 21 à Paris, le Cameroun a pris l’engagement de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 2%. Les textes de lois et autres arrêtés ministériels, dont la loi-cadre de 1996 signé par les Ministres de l’environnement et du commerce, visent à réglementer toute entreprise dans ce domaine. Entre temps les inondations, les troubles saisonniers et autres pics de chaleur avec leur cohorte de maladies compliquent la vie, sans oublier la menace sur les activités agricoles, menace due à la raréfaction des pluies.
Les objectifs de l’initiative sont de plusieurs ordres :
- sensibiliser de manière accrue les populations afin qu’elles luttent contre les changements climatiques en adoptant des comportements écoresponsables ;
- former et éduquer les apprenants afin qu’ils adoptent des attitudes durables ;
- susciter l’adhésion du grand nombre à la lutte contre les changements climatiques ;
- nouer des partenariats avec d’autres structures de lutte contre les changements climatiques.
Les bénéficiaires sont les jeunes qui sont des décideurs de demain ainsi que les enseignants.
L’excès de chaleur dans les salles de classe, dû aux changements climatiques, à amener à proposer des enseignements sous les arbres qui ombragent la cour de l’établissement. Les apprenants sont plus à l’aise avec cette disposition. La méthodologie utilisée est celle du brainstorming. Cela permet de partager les idées de chacun autour des sujets tels que le changement climatique et la question des déchets plastiques. Certains jeunes ont montré leurs connaissances déjà aigues sur ces sujets. Il leur a été demandé de proposer des stratégies de lutte contre les changements climatiques que nous pourrions mettre en place au sein du lycée. Puis les jeunes ont essayé d’évaluer l’impact de leurs actions sur l’environnement. Et ils ont mis l’accent sur la question des déchets plastiques que chacun génère.
Deux activités ont été retenues : la sensibilisation du plus large public d’une part, et la création d’une police de l’environnement, d’autre part.
Une autre activité a consisté en l’organisation de séminaires-ateliers. L’un d’entre eux s’est tenu sur le thème : « les personnels scolaires à l’école des changements climatiques ».
A noter aussi qu’une parcelle de terre est cultivée chaque année au sein du lycée selon les principes de l’agriculture biologique. La pratique de la jachère est aussi adoptée afin que la terre ait le temps de se régénérer.
Un représentant de l’association a pu participer à la COP22 afin de témoigner sur les actions menées.

Principaux résultats obtenus

- sensibilisation des élèves sur les éco-gestes et la lutte contre les changements climatiques notamment lors de la cérémonie hebdomadaire de levée de couleurs
- réduction de près de la moitié des déchets plastiques au sein du lycée
- les centaines de personnels scolaires touchés lors des séminaires-ateliers dupliquent la démarche dans leurs écoles respectives auprès de leurs élèves et collègues. Par voie de conséquence des dizaines de milliers de personnes sont touchées.
- mise sur pied d’une police environnementale.

Localisation