Le four économe WANDA-FOUR

Cameroun

2017
Femmes (en individuel ou en groupe)
Cameroun

Douala

Période de réalisation de l'initiative

du 04/2015 au 12/2016

Description de l'initiative

À l’heure où la crise économique, l’augmentation des prix des aliments, la déforestation et la crise écologique se combinent de façon ravageuse, nous avons décidé d’agir afin de trouver une solution durable pour les femmes du Cameroun. En Afrique, la femme est le socle de la famille, aussi est-il nécessaire de couvrir ses besoins primaires pour permettre l’épanouissement de la famille qu’elle soutient avec fierté. Notre but est de procurer une sorte de liberté à la famille africaine pour qu’elle puisse vivre mieux, être en meilleure santé et ainsi maintenir son équilibre à long terme.
Il est essentiel de répondre à un besoin social criant : comment faire la cuisine sainement tout en faisant des économies sur la consommation de bois/charbon ? Nous avons donc conçu un projet qui a un impact social fort pour la vie communautaire : faire la cuisine sainement avec un four économe, moins consommateur d’énergie. On constate que la cuisson traditionnelle sur un foyer constitué de trois pierres est encore très répandue. C’est certes encore un moyen facile de cuisiner, mais néfaste pour les femmes africaines. L’exposition quotidienne aux grandes quantités de fumées émises par le feu de bois ou du charbon, entraîne des problèmes de santé très sérieux et parfois même, fatals pour la santé des femmes. De plus, il n’existe pas vraiment d’alternative : le prix du gaz est cinq fois plus élevé que celui du bois et du charbon, les deux principales sources d'énergie pour la cuisson. Ces modes de consommation d’énergie favorisent la déforestation, qui est à la fois un problème environnemental et économique majeur pour le pays.
L’initiative consiste à concevoir et à diffuser auprès des femmes camerounaises un four – le WANDA-FOUR – simple d’utilisation, décliné sous plusieurs formes, et surtout adapté aux besoins. Le four conserve la chaleur nécessaire pour une cuisson plus rapide Nous avons réalisé la phase pilote du projet : la fabrication de 15 fours. Ceux-ci ont été diffusés dans cinq régions. Les impressions et suggestions des femmes sur le produit ont été recueillies afin d’évaluer les différents bénéfices procurés par ce four. Pour mener à bien cette phase pilote, une équipe a été recrutée : un soudeur, des apprentis et une commerciale. Notre but à terme est de fabriquer 1000 fours pour toucher 1000 familles. Un four qui consomme moins de bois et de charbon aideront ces familles à économiser de l’argent. Notre modèle économique viable repose sur la vente des fours à un prix raisonnable pour des familles dont les ressources sont limitées. Les bénéfices générés par les ventes seront utilisés pour favoriser le développement des communautés locales en apportant un appui à des microfinances locales (tontine, prêt ponctuel de petites sommes), à l’éducation des enfants (bourse d’étude), la santé (don de matériel, stages d’élèves infirmiers) et à l’agriculture. Nous voulons donc avoir un impact social et environnemental positif tout en associant les parties prenantes à une vision sociale, de développement durable et de partage.
Le projet pilote a permis d'intégrer plus de vingt personnes, dont de jeunes soudeurs, commis, commerciales, testeuses et évaluatrices, et à les insérer dans le tissu économique, notamment dans la chaîne de fabrication et la commercialisation du four économe.

Principaux résultats obtenus

- les familles sont amenées à diminuer leur consommation de bois avec ce four économe et participent ainsi à la réduction des émissions de CO2 ;
- le projet permet aux femmes de réduire leur consommation d’énergie et de contribuer ainsi à la réduction de la déforestation ;
- amélioration de la santé des populations locales (diminution de la cataracte et des maladies respiratoires) face aux effets de l’exposition aux fumées très toxiques et dommageables pour l’environnement.
A l’avenir, le projet WANDA-FOUR va permettre de :
- créer des emplois pour favoriser le tissu social et des partenariats avec les microentreprises ;
- dispenser des formations sur les techniques d’utilisation du WANDA-FOUR ;
- éduquer les nouvelles générations pour une meilleure utilisation des ressources non durables.
- augmenter le pouvoir d'achat des familles par la réduction des dépenses liées à l’achat du bois ou charbon et ainsi participer à la lutte contre les effets néfastes des changements climatiques.

Localisation