Mise en valeur des rebuts forestiers et reforestation

République Centrafricaine

ONG locale ou nationale
République Centrafricaine

Bangui

Période de réalisation de l'initiative

du 12/2012 au 05/2014

Description de l'initiative

La forêt de Forsangba est riche en ressources et elle assure un rôle écologique, culturel et socio-économique important. Sur le plan écologique, elle reste un endroit de mosaïque de forêts denses primaires et secondaires de plusieurs essences, pouvant séquestrer d’importantes quantités de carbone. Sur le plan socio-culturel, la Forsangba est au cœur du cadre de vie des populations. Celles-ci y puisent les produits pour la pharmacopée, les nourritures quotidiennes, les matériaux d’habitat, les lieux de culte pour les us et coutumes. Economiquement, les populations tirent leurs revenus des activités champêtres et de la chasse grâce à cette forêt. Celle-ci a subi les effets de la crise qu’a connu le pays et qui a fait des milices armées des exploitants illégaux des ressources de cette forêt. D’autres causes expliquent la dégradation de la forêt : agriculture itinérante sur brûlis, feux de brousse, sciage artisanal illégal, surexploitation du rotin. Les conséquences sont la perte de la biodiversité, l’érosion et la baisse des fertilités des sols, l’ensablement des cours d’eaux. Les effets se font ressentir aussi sur le micro climat local : variation brusque des températures, perturbation de la fréquence des précipitations. Cela a entraîné une dégradation des conditions de vie de la population.
Pour retrouver l’équilibre d’autrefois, a été mis en place un projet de reforestation participative en vue de reconstituer les espaces les plus affectés. Cela par le biais du développement de l'agroforesterie basée sur l’association des produits vivriers avec le kolatier, la remise en état par le reboisement avec des espèces végétales à forte valeur ajoutée telles que le teck, la mise en défens des endroits dégradés et la mise en place d’un dispositif régissant la surveillance et le contrôle de l’exploitation de la partie restée intacte.
L’objectif du projet est de contribuer à l'atténuation des effets du changement climatique provoqués par la dégradation de la forêt de Forsangba à travers la transformation des rebuts forestiers et la restauration des surfaces dégradées. Il comporte deux objectifs spécifiques :
- restaurer les parties de forêts dégradées ou rebuts forestiers grâce à la pratique de mise en défens et en repos.
- former les populations locales sur les bonnes pratiques culturales et les pratiques de chasse durable.
Le projet a été conçu en impliquant toutes les parties prenantes, y compris les autorités administratives et locales. L’exécution a été une réussite grâce à la mise en place d’une « coordination locale d'action environnementale » et des « comités villageois de suivi environnemental ».
Pour atteindre les objectifs, plusieurs activités ont été menées:
- le renforcement des capacités des acteurs locaux sur les techniques culturales et les bonnes pratiques de chasse
- le renforcement des capacités des acteurs sur les techniques d’aménagement, de mise en défens et de surveillance des espaces
- l’identification de variétés de plants existants et la mise en place des pépinières
- le reboisement des espaces dégradés
- l’identification et la valorisation des savoir locaux pour la gestion durable
- l’élaboration des règles de gestion et de gouvernance locale
- la mise en place d’une coordination locale d'action environnementale et des comités villageois de suivi environnemental.

Principaux résultats obtenus

- les populations sont dotées des capacités techniques nécessaires pour la gestion durable de la forêt
- les espaces dégradés de la forêt sont restaurés et assument leur fonction de séquestration de carbone
- les populations utilisent de bonnes techniques de culture et des méthodes d’exploitation rationnelle de la forêt
- les actions de la population dans la forêt sont bien coordonnées
- les effets du changement climatique sur le micro climat local sont atténués.