Petits systèmes éoliens

Sénégal

2017
Femmes (en individuel ou en groupe)
Sénégal

Dakar

Période de réalisation de l'initiative

du 01/2006 au 12/2016

Description de l'initiative

Les énergies renouvelables occupent une place de plus en plus importante dans le paysage énergétique rural, en particulier grâce à l’électrification solaire photovoltaïque.
L’énergie éolienne reste assez marginale, avec pourtant un passé actif, comme le démontrent les installations éoliennes présentes un peu partout au Sénégal (nombreuses éoliennes mécaniques de pompage, aérogénérateur type Aérowatt entre autres, installés dans les années 1980).
Le réseau global de distribution de l’énergie électrique de la Société Nationale d’Electricité (SENELEC) est peu développé, d’où la faible couverture en électricité conventionnelle du pays. Ainsi en dehors des collectivités situées sur l’axe de production et de distribution, le monde rural est dépourvu d’électricité. Cela représente un frein pour le développement économique de ces zones.
Les projets utilisant les éoliennes mécaniques, et aussi dans une plus forte mesure les projets éoliens de production électrique, ont connu de nombreux problèmes techniques notamment en ce qui concerne la maintenance. Avec pour triste conséquence le spectacle désolant de «cadavres éoliens» visibles sur les principaux axes routiers du nord du Sénégal.
Comme pour tout projet d’électrification rurale, les projets de petit éolien nécessitent la mise en œuvre de systèmes techniques fiables et durables.
Les conditions de cette pérennité sont:
- la mise en place d’un système de gestion/exploitation adapté ;
- la garantie d’une maintenance locale nécessitant un savoir-faire et une provision des frais de maintenance, couvert par les usagers ;
- la disponibilité des pièces de rechange.
Le CIFRES a lancé une filière locale de fabrication et de maintenance de petits aérogénérateurs destinés à l’électrification rurale décentralisée et à l’exhaure de l’eau pour la promotion des énergies renouvelables et l’adaptation aux effets des changements climatiques. Le projet EOLSENEGAL s’est déroulé en 3 phases : études de faisabilité (2006-2007), phase pré industrielle (2007-2009), lancement de la filière (2009-2013).
L’éolienne conçue par EOLSENEGAL est une turbine de 3 mètres de diamètre, qui produit de 1 à 5 kWh par jour, selon le gisement éolien. Cette machine simple, robuste et techniquement très au point, a su résister durablement à des conditions éoliennes rudes sous plusieurs latitudes, notamment tropicales.
L’expertise du CIFRES pour adapter l’aérogénérateur PIGGOTT aux régimes de vents sénégalais a permis une augmentation sensible des performances sur les basses vitesses de vent, garantie d’une production régulière, même dans les périodes défavorables (hivernage). Des optimisations ont été apportées à la génératrice et au système de régulation. La vitesse nominale de fonctionnement a été volontairement réduite à 7 m/s, en accord avec les régimes de vent locaux, contre 10 à 12 m/s pour les aérogénérateurs du marché, et la production démarre à 2m/s.
Un prototype a été entièrement réalisé dans les ateliers de mécanique de l’École Supérieure Polytechnique (ESP) de l’Université CHEIKH ANTA DIOP de Dakar. Les aspects suivants ont été pris en compte :
- emploi en priorité de matériaux disponibles au Sénégal ;
- fabrication locale ;
- hautes performances de l’éolienne dans sa gamme de puissance ;
- dimensionnement en relation avec les besoins électriques en zone rurale ;
- bonne fiabilité ;
- coût final cohérent, compétitif face aux solutions classiques ;
- maintenance assurée localement par un personnel formé par EOLSENEGAL ;
- fort intérêt des partenaires et des communautés locales.
Le premier prototype a été installé en 2006. Depuis, douze éoliennes ont été installées dans plusieurs localités. A titre d’exemple, l’éolienne installée dans le champ agroécologique de Mbawane permet de pomper 20 m3 d’eau par jour afin d’irriguer les champs avec un système de goutte-à-goutte.

Principaux résultats obtenus

- pas de consommation de carburant fossile, ni d’émission de CO2
- une éolienne permet à une famille d’avoir une activité productive
- réduction de la consommation d’eau (40% d’économie pa r rapport à un système d’arrosage conventionnel)
- augmentation du rendement des cultures de 20%
- gain de temps pour les producteurs.

Localisation