Préservation du bois énergie dans le haut Atlas

Maroc

Association de développement
Maroc

Province d'Azilal

Période de réalisation de l'initiative

du 01/2014 au 12/2015

Description de l'initiative

Dans le haut Atlas marocain, de nombreux villages isolés se caractérisent par leur isolement et la pratique d'une agriculture de subsistance et d’élevage. La ressource forestière, dont dépendent les populations, est fortement menacée par les activités anthropiques et notamment par la collecte du bois pour la cuisson des aliments, le chauffage de l'eau et des habitations. De plus, les émissions de CO2 produites par la cuisson au bois, sur des équipements peu performants, contribuent au changement climatique.
La condition de la femme est encore très inégalitaire dans ces zones rurales. Les femmes et les fillettes sont chargées du ramassage du bois et, du fait de la déforestation accrue, elles doivent collecter le bois de plus en plus loin. Cette lourde tâche, dévoreuse de temps, handicape la capacité des femmes à s'adonner à des activités génératrices de revenus, et empêche les fillettes de suivre une scolarité assidue. Leur santé est également gravement menacée par l'inhalation des fumées de cuisson sur des foyers de cuisson peu performants.
Les écoles ne disposent pas de chauffage en hiver alors que le froid est intense, ce qui représente un frein à la fréquentation des classes. Les enfants parcourent souvent jusqu’à 20 km à pied aller-retour pour assister aux cours. Le chauffage des classes est un élément de confort de base qui favorise et incite à la scolarisation des enfants.
L'ambition du projet est d'agir sur différents vecteurs du développement humain, en mettant au centre de ces actions les femmes et les enfants. Par la diffusion d'équipements de cuisson dans les familles et de chauffage performants dans les écoles, la réalisation de campagnes de reboisement ainsi que la mise en place de cours d'alphabétisation pour les femmes, le projet vise à contribuer à :
- la protection de l'environnement : par la diminution de la consommation de bois pour la cuisson, la sensibilisation des populations à la préservation de l'environnement, et la réalisation de campagnes de reboisement et de sessions de sensibilisation à la préservation de l'environnement.
- le renforcement des capacités des femmes : par la mise en place de cours d'alphabétisation et d'ateliers de définition d'activités génératrices de revenus. Les besoins en termes d'activités génératrices de revenus pour les femmes sont identifiés et des partenaires potentiels sont repérés. Les femmes sont formées à l'utilisation des cuiseurs.
- l'amélioration des conditions de scolarisation des enfants grâce chauffage des salles de classes.
- organisation de la production des équipements et formation de trois forgerons dans la zone.
- lutte contre le changement climatique, par la réduction de 50 % des émissions de gaz à effet de serre
Les actions sont menées en collaboration entre l'association marocaine Tafarnout, qui a une bonne connaissance de la zone et des acteurs locaux et Bolivia Inti-Sud Soleil, qui dispose d'une expertise notable en termes de diffusion d'équipements à haut rendement énergétique.

Principaux résultats obtenus

- 450 femmes sont équipées de cuiseurs à bois économes en énergie (CBE), soit 2250 personnes bénéficiaires
- 70 classes, soit 2450 élèves, sont équipées avec des mini-chaudières économes en énergie
- 150 femmes, grâce au temps libéré par la corvée de collecte de bois, participent à des cours d’alphabétisation et à des ateliers de formalisation de leurs besoins en activités génératrices de revenus
- trois forgerons sont formés à la fabrication et à l'entretien de nouveaux équipements : cuiseurs et chaudières
On estime que 630 tonnes de bois seront coupés en moins chaque année, ce qui permettra de préserver le couvert forestier de la zone.