Production de charbon bio à base des déchets

Cameroun

Association de développement
Cameroun

Régions du nord, de l'extrême nord et de l'est

Période de réalisation de l'initiative

du 04/2014 au 12/2015

Description de l'initiative

Les impacts du réchauffement climatique se font de plus en plus sentir dans les régions septentrionales du Cameroun. L’une des causes en est la déforestation poussée, due à la coupe abusive d’arbres pour des besoins multiples : agriculture extensive, bois d’œuvre, bois de chauffe…
L’initiative vise à produire et à vulgariser, dans les régions sus-citées, du charbon à base de déchets issus de l’agriculture et de la sciure de bois, afin de satisfaire les besoins en énergie des ménages et de réduire la pression anthropique sur l’écosystème.
Les bénéficiaires sont principalement des femmes de trois régions. La mise en œuvre de ces projets s’appuie sur une démarche participative, qui met à contribution les bénéficiaires directs, les municipalités et quelques autres acteurs.
Les principales activités menées sont :
- la conscientisation des populations à ce nouveau concept alternatif d’approvisionnement en énergie domestique (bio-charbon)
- la mise en place d’unités industrielles de production de bio-charbon : 5 unités de production de bio charbon ont été créées dans les régions concernées
- le renforcement des capacités des femmes : acquisition des techniques de production du bio-charbon
- la mise en place d’une coopérative de femmes en charge de la production et de la commercialisation du bio-charbon.

Principaux résultats obtenus

Sur le plan environnemental :
- une baisse de la consommation de bois et de charbon ordinaire, et donc une économie de ressources très appréciable
- la lutte contre la déforestation, qui est une des causes directes du réchauffement climatique
- la réduction des émissions de CO2 dans l’atmosphère, grâce à l’utilisation de bio charbon par les populations.
Sur le plan socio-économique :
- la sensibilisation des populations locales à une autre source d’approvisionnement en énergie domestique, dont l’approvisionnement nécessite moins d’efforts
- la création d’activités génératrices de revenus pour les femmes, grâce à la commercialisation du bio charbon.