Promotion de l’énergie photovoltaïque en milieu rural

Maroc

Association de développement
Maroc

Douar Zragta (commune d'Isly, Oujda) et Douar Tghasroute (commune de Tafoghalt, Berkane)

Période de réalisation de l'initiative

du 01/2009 au 10/2015

Description de l'initiative

La demande en énergie électrique par le monde rural de la région de l’Oriental est forte. L’association Homme et Environnement considère qu’offrir l’accès à l’électricité est un facteur important de développement rural. Le principal objectif visé par l’association pour l’action engagée est double : promouvoir les énergies renouvelables et améliorer les conditions de vie des populations des zones isolées. Ce projet d'électrification est approuvé par l'Autorité Nationale en charge des questions des changements climatiques et du Protocole de Kyoto et figure parmi le portefeuille des projets du Mécanisme de Développement Propre Marocain.
Deux types d’installations sont faits. Tout d’abord, pour couvrir les besoins domestiques : éclairage, réfrigération, télévision et recharge de batteries de mobiles. Ensuite, pour le pompage de l’eau qui est nécessaire à la fois pour la consommation domestique, l’abreuvage des animaux et l’irrigation. Trois projets ont été réalisés :
- des installations photovoltaïques de 1 kW pour équiper trois foyers.
- une station photovoltaïque plus importante, de 2 kW, pour pomper 40 m³ par jour au douar Zragta. L’installation des équipements photovoltaïques et d’une pompe s’est accompagnée du creusement d’un puits de 140 m de profondeur. Les 80 habitants du douar, ceux de trois douars voisins ainsi que des nomades bénéficient de cette eau pour une utilisation domestique, l’abreuvage et l’irrigation des potagers.
- une installation photovoltaïque de 15 kW, avec une pompe qui permet de pomper 460 m³ par jour au Douar Tghastroute de la commune de Tafoghalt de la province de Berkane. Les habitants utilisent cette eau pour les besoins domestiques et l’irrigation de 100 hectares.
La méthodologie adoptée comporte plusieurs phases :
- rencontres et échanges avec les différents partenaires
- réunion avec les habitants, bénéficiaires des projets
- travail sur le terrain : étude de faisabilité des projets, dimensionnement des installations et étude des principes de fonctionnement
- soumission aux bailleurs de fonds et validation des projets par ceux-ci
- lancement des marchés et acquisition des différents équipements
- travail sur le terrain : suivi de la mise en place des installations par les stagiaires de l’équipe Matériaux Electroniques Energies Renouvelables (MEER), de l’Université d’Oujda
- tests et vérification du bon fonctionnement des installations
- rencontres avec les habitants pour s’assurer qu’ils sont satisfaits.
La maintenance des installations et leur surveillance par deux gardiens génèrent des frais de fonctionnement. Aussi les bénéficiaires apportent-ils une contribution financière. L’association et la commune perçoivent 0,2 euro/m³ d’eau consommé par les ménages. Et il est demandé 1 euro par heure de pompage pour l’irrigation. Ces cotisations permettent de constituer un petit fonds de roulement et surtout d’éviter le gaspillage de l’eau.

Principaux résultats obtenus

Les résultats atteints sont de diverses natures :
- sensibilisation des communes rurales aux avantages procurés par les stations photovoltaïques.
- diminution des émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère : 38.600 tonnes équivalent CO2 économisé par an.
- amélioration de la vie quotidienne des habitants : éclairage, réfrigération et irrigation des champs notamment.
- contribution à la réalisation des objectifs de l’Initiative Nationale de Développement Humain (INDH) mis en place par le gouvernement marocain pour le développement des zones marginalisées de la région de l’Oriental, notamment les communes rurales.
- recherche et formation sur l’énergie solaire : les installations constituent une plateforme pour la recherche de l'équipe MEER de l’Université d’Oujda et la formation pour les étudiants et stagiaires marocains et étrangers (de Tunisie, de France ou bien encore de Belgique).