Réintroduction du Gnetum africanum en forêt par les Pygmées

République Centrafricaine

ONG locale ou nationale
République Centrafricaine

Lobaye

Période de réalisation de l'initiative

du Janvier 2011 au Janvier 2013

Description de l'initiative

eLa République Centrafricaine dispose d’un grand potentiel forestier, qui se dégrade face à la demande des marchés locaux qui induisent des pratiques anthropiques inadaptées. Les peuples Pygmées sont souvent les victimes de la dégradation des forêts. C’est le cas dans le village pygmée Bakota2. Le Gnetum africanum est l’un des principaux produits forestiers non ligneux ; il est la base de l’alimentation des peuples pygmées du village. Ce produit est aussi très apprécié par toute la population centrafricaine, si bien que sa commercialisation est développée. Plusieurs commerçantes des villes envahissent Bakota2 pour envoyer les pygmées à la collecte des feuilles du Gnetum africanum, moyennant une petite somme d’argent ou en échange de produits de première nécessité (vêtements usés, savon, sel, sucre, cigarettes, etc.). Ces peuples, très pauvres, répondent favorablement aux demandes des commerçants afin de se procurer quelques revenus et de disposer des produits de première nécessité.
Malheureusement, pour éviter des conflits avec ces commerçants, qui exigent de grandes quantités de feuilles de Gnetum africanum, les Pygmées utilisent des pratiques inadaptées. Au lieu de cueillir, ils préfèrent terrasser les arbres ou couper les lianes pour ramasser les feuilles du Gnetum africanum (coco). Ces pratiques laissent des trouées dans les forêts, ce qui favorise l’avancée du front savanicole. Cette dépréciation du milieu se traduit aussi par des pertes en biodiversité ; la terre se dégrade sous l’effet de l’érosion et du changement climatique. Une autre conséquence de cette pratique est que le gnetum n’est plus proche du village.
Cette initiative vise à réduire le taux de dégradation des forêts et lutter contre la disparition de la biodiversité, notamment végétale, en réintroduisant le Gnetum africanum en zone dégradée par les populations Pygmées, cela en vue de soulager d'abord les habitants du village Bakota2 (environ 300 hab) et, par la suite, les habitants des villages voisins, par la réplication du modèle, qui sera vulgarisé.
L’objectif du projet est d’accompagner les Pygmées Aka dans la conduite de la culture du Gnetum africanum (Coco) dans les forêts dégradées.
Plus spécifiquement, il s’agit :
- d’appuyer les Pygmées de Bakota2 pour qu’ils s’organisent et se structurent en groupements, capables de promouvoir et d’entreprendre des activités d’intérêt commun de lutte contre la pauvreté et d’atténuation des effets du changement climatique ;
- d’animer un processus participatif de valorisation, d’enrichissement et de vulgarisation des savoir faire traditionnels (domestication du Gnetum africanum)
- d’organiser des sessions de formation en technique culturale.
Les sites de production ont été choisis de manière participative dans les forêts dégradées proches du village. Sur chaque site, cinq hectares de forêt sont délimités par consensus entre les autorités locales, et la communauté autochtone Pygmée. Trois techniques de reproduction ont été retenues :
- la mise en terre des boutures de Gnetum en sachets qui proviennent des pépinières
- la mise en sachet directement sur le site de la pépinière de jeunes pousses de Gnetum (sauvageons) collectées en forêt
- la mise en terre directement sur le site de production des sauvageons (jeunes pousses de gnetum prélevés en forêt).
Les tuteurs sont des essences forestières qui ont une capacité de reprise rapide. Et, après la reprise, ils durent longtemps. En dehors du rôle de tuteurs, ils enrichissent aussi les forêts et protègent le sol contre l’érosion ; leurs feuilles mortes fournissent de l’humus, qui favorise le développement des microorganismes.
Les activités se déroulent dans l’ordre suivant :
- renforcement des capacités des leaders Pygmées et autres leaders
- encadrement des leaders Pygmées pour la culture en pépinière
- sélection des plants qui sont destinés à être transplantés en forêt
- identification des zones à reboiser
- plantation des tuteurs vivants en forêt
- plantation du Gnetum à côté des tuteurs

Principaux résultats obtenus

- les Pygmées Ba Aka de Bakota2 ont les capacités de conduire la culture de Gnetum africanum
- les plants de Gnetum ont été réintroduits en forêt dégradée par les Pygmées
- les villages périphériques ont copié le modèle
- les Pygmées exploitent durablement le Gnetum africanum sans dégrader les forêts
- la dégradation des forêts due à la collecte du Gnetum africanum est maîtrisée
- les effets des changements climatiques se font moins sentir.