Résilience de l’arganeraie de Messguina

Maroc

2016
Association de développement
Maroc

Région Souss Massa

Période de réalisation de l'initiative

du 122008 au 12/2015

Description de l'initiative

L’arganier est un arbre endémique au Maroc ; il joue un rôle socio-économique et environnemental très important. L’arganeraie est un moyen de lutte contre la désertification et le changement climatique car elle constitue un rempart naturel au désert et un potentiel de séquestration de carbone. L’arganeraie a une forte valeur en termes de biodiversité.
La Forêt d’arganiers de Messguina (FM) s’étend sur 30.000 ha aux alentours d’Agadir. Cet écosystème subit actuellement une forte pression anthropozoogène et doit faire face à des enjeux importants pour son développement durable : un niveau de pauvreté relativement élevé, la réduction du couvert forestier (urbanisation, érosion, désertification, surexploitation et agriculture), qui accentue la pression sur les ressources naturelles. La superposition entre la gestion traditionnelle de la ressource (Agdal) et le code forestier marocain complexifie les tentatives de gestion durable. En outre, l’émancipation des femmes et l’organisation de la production sont affaiblies face aux traditions socioculturelles prégnantes.
Dans la continuité des travaux réalisés dans l’arganeraie, l’initiative entreprise par l’association depuis 2008 constitue un projet pilote dans l’arganeraie de Messguina au profit de ses riverains pour une meilleure résilience aux changements climatiques grâce à la promotion des emplois verts, à l'autonomisation des femmes, à la sensibilisation pour la conservation de l’écosystème et au renforcement des capacités des communautés locales. Les bénéficiaires de l’initiative sont les populations de la FM, AMADA, les membres des coopératives de ce territoire.
Le projet a été réalisé d’une façon participative avec les communautés locales. Des ateliers ont été menés aussi bien avec des enfants, des femmes qu’avec des adultes dans quinze douars, qui comportent de 400 à 1000 personnes. Ils ont concerné aussi bien les habitants que les coopératives et les associations de développement des douars. Une planification du projet a été réalisée en présence des représentants de ces communautés et des partenaires institutionnels. Des projets ont ensuite été rédigés et présentés à plusieurs bailleurs de fond.
Plusieurs activités ont été réalisées :
- réalisation d’études et élaboration de rapports : diagnostic du Territoire de Messguina, analyse et cartographie de la vulnérabilité et de l’adaptation aux changements climatiques du territoire, étude sur l’assainissement et la gestion des déchets dans trois douars de Messguina, étude de phytoépuration dans un douar, cartographie de la chaîne de valeur écotouristique de Mesguina.
- conduite d’une enquête ethnobotanique sur les Plantes Aromatiques et Médicinales (PAM) du territoire Mesguina afin de collecter le savoir-faire local et les connaissances et usages des femmes en matière de PAM. Plusieurs plantes importantes ont été répertoriées. Un focus sur une ressource génétique d’intérêt industriel a été identifié. Une Recherche-Développement a été effectuée pour élaborer un actif cosmétique et l’objectiver. Un industriel européen a accepté de s’approvisionner chez AMADA dans le cadre du protocole de Nagoya.
- Formation à tous les niveaux : alphabétisation de base pour 2000 femmes, formation des femmes membres des coopératives et d’AMADA (voyage d’échange pour visiter des projets de tourisme durable au Maroc, initiation à la constitution d’une coopérative écotouristique, montage de projets, tourisme durable.
- réalisation d’un plan de balisage et de signalétique pour un circuit touristique.
Le projet de réhabilitation de l’arganier a été financé en décembre 2015. Il est en cours de réalisation avec la participation active des populations.

Principaux résultats obtenus

- une meilleure connaissance de la forêt d’arganeraie pour une plus grande résilience au changement climatique
- une meilleure organisation de la production et de la commercialisation de l’huile d’argane : augmentation du chiffre d’affaires de la coopérative Tighnimine (de 60 000 MAD en 2011 à 2 millions de MAD en 2015), certification par FairTrade Labelling Organisation (FLO) en 2011
- un circuit touristique de trois jours, sur 33 km, permet aux visiteurs et randonneurs de découvrir tous les potentiels de ce territoire ; le patrimoine matériel et immatériel du TM, des géosites, la faune et de la flore.

Localisation