Restauration d’une forêt naturelle et reboisement

Madagascar

2016
Autre
Madagascar

Andriakely, Tsiazompaniry, Commune Ambohimiadana, Région Analamanga

Période de réalisation de l'initiative

du 11/2008 au 11/2011

Description de l'initiative

L'augmentation de la population entraine des pressions sur les ressources naturelles et sur la biodiversité. Ces pressions s'expriment à travers la dégradation de la forêt. L'exploitation abusive et illicite de produits forestiers ligneux, la pratique des feux de brousse et du "tavy" constituent des causes importantes de la déforestation, phénomène aggravé par les changements climatiques. En conséquence, il y a perte de fertilité des sols et mise à nu du sol, ce qui favorise l'érosion. 
Aussi Tsarafara a décidé d'augmenter ses superficies boisées afin de couvrir tous les espaces nus dans la forêt naturelle gérée par l'association. 
Les objectifs sont de plusieurs ordres :

- protéger le bassin versant pour atténuer le phénomène d'érosion et l'ensablement du lac
- restaurer les habitats écologiques et contribuer ainsi à la lutte contre le changement climatique

- augmenter les revenus et améliorer les conditions de vie de la population locale.

Les bénéficiaires directs du projet étaient 60 ménages et les bénéficiaires indirects étaient la population locale (1979 individus). 
Les principales activités effectuées ont été la restauration et le reboisement du site sur trois ans. Elles se sont réparties de la façon suivante pour chaque année de mise en œuvre:

- restauration de la forêt naturelle par des espèces autochtones (49.800 plants sur 125 ha)

- reboisement de Ravintsara (Ravensara aromatica) de 96.000 plants sur 90 ha pour améliorer le revenu des bénéficiaires à travers la mise en place d'une distillerie communautaire

- reboisement d'espèces introduites de 5400 plants sur 14 ha
- reboisement d'arbres fruitiers de 4800 plants sur 12 ha pour améliorer la quantité de nourriture de la population riveraine ainsi que celle des animaux trouvés dans la forêt naturelle 

- reboisement de 11400 plants Jatropha sur 10 ha.
En accompagnement de ces activités de reboisement et restauration, Tsarafara a aussi procédé à un entretien de la forêt naturelle ainsi que des plants : mise en place de pare-feu, de layon périphérique, dispositif de lutte contre le pillage et le feu (tour de guet). Ces activités ont été menées grâce à la mobilisation et à la sensibilisation des communautés riveraines sur la protection et la restauration de la forêt naturelle et ses impacts sur le lac, ce qui constitue une source de revenus pour une partie de la population locale.

Principaux résultats obtenus

- les membres de l’association soulignent la baisse de la dégradation des ressources naturelles et la réduction nette des superficies brûlées
- les efforts de reboisement, de communication, de dissuasion des concitoyens pour renoncer aux pratiques néfastes à l’environnement, de transmission rapide d’informations en cas d’apparition de feux et de mise en place et d’entretien des moyens de protection (pare-feu de 17 km entretenus annuellement, 3 tours de guet) ont permis une augmentation de 500 ha de la couverture forestière, et aussi la protection de 2400 ha de bassins versants
- les sources d’eau se sont améliorées, permettant de maintenir la quantité d'eau du lac et l’irrigation de 4200 ha de terrain agricole

- Tsarafara a appuyé trois autres communautés locales pour le transfert de 5000 ha de forêt naturelle et a permis la restauration de 80% de leur superficie.
Les populations touchées par le projet sont mieux armées pour face faire à des événements climatiques extrêmes favorisés par les changements climatiques.

Localisation