STEPMOBILE

Maroc

Jeunes (moins de 35 ans, en individuel ou en groupe)
Maroc

Grand Casablanca

Période de réalisation de l'initiative

du 04/2014 au 09/2016

Description de l'initiative

Au cours de leur processus de production, de nombreuses industries rejettent des eaux polluées par divers composants chimiques. Ces eaux sont rejetées dans la nature et portent atteinte à l’environnement, en polluant les cours d’eau, les nappes phréatiques ou bien encore l’air ambiant. Le CH4 est émis pendant le transport des eaux usées non traitées, les processus d’épuration des eaux usées et les fuites de la digestion anaérobie des déchets ou des boues des eaux usées. Dans les pays en développement comme le Maroc, en raison de la croissance démographique rapide et de l’urbanisation sans le développement simultané d’infrastructures pour le traitement des eaux usées, les émissions de CH4 et de N2O de ces eaux sont généralement supérieures à celles des pays développés. Les égouts à ciel ouvert ou les retenues d’eaux usées sans autorisation formelle entraînent bien souvent des rejets non contrôlés dans les rivières et les lacs, et une augmentation rapide des volumes d’eaux usées parallèlement au développement économique. Les frais d’investissement pour installer une station d’épuration propre à l’usine sont souvent trop élevés pour les industriels, qui choisissent de ne pas réaliser un tel investissement et continuent donc d’endommager leur environnement.
Le projet STEPMOBILE facilite l’accès au service de traitement des eaux industrielles par la suppression des lourdes charges d’installation de stations d’épuration, l’espace, les charges d’entretien et les compétences humaines nécessaires. STEPMOBILE est la première unité mobile de réduction des émissions de polluants dans l’eau qui permet une réduction « à la source » des émissions de gaz à effet de serre. Cela passe par une meilleure maîtrise des procédés de traitement et se traduit par une moindre production d’effluents. Cette technique aboutit, dans la majorité des types des eaux usées industrielles, à un pourcentage d’élimination de 90% et diminue d’une manière importante l’impact des eaux usées sur les changements climatiques et la santé.
La société prendra la forme d’un bureau d’études qui proposera plusieurs produits et services : système mobile de traitement des eaux usées industrielles, analyses et études des eaux usées industrielles, conception de stations d’épuration des eaux usées, installation, location et maintenance des stations d’épuration contrôlées par un système réseau qui surveillera toutes les unités ayant un grand débit journalier et enfin valorisation des boues.

Principaux résultats obtenus

- Travaux réalisés : finalisation du prototype avec une équipe des thésards de l’ESTC à l’Université Hassan II, test auprès d’industriels et prospection des premiers clients. Un appel à candidature a été lancé auprès des industriels afin de les faire bénéficier d’un test gratuit, d’un diagnostic et d’une étude sur leurs eaux usées industrielles.
- Travaux en cours : à la suite de cet appel, trois industriels ont été sélectionnés ; ils relèvent de trois secteurs industriels (agroalimentaire, textile et cuir et chimie/parachimie). Ils seront suivis pendant deux mois. De plus, recherche de partenaires et de financements pour les équipements de laboratoire et des unités mobiles nécessaires au fonctionnement de notre activité.
- Travaux en prévision : rencontre avec des juristes et des experts en fiscalité pour envisager les formes de l’entreprise à créer.