Sentinelle de la nature

Cameroun

2017
Association de quartier
Cameroun

Yaoundé

Période de réalisation de l'initiative

du 07/2013 au 10/2016

Description de l'initiative

L’initiative s’inscrit dans la continuité de l’application des résolutions de l’Assemblée Générale du CLDNK de janvier 2013 et des forums de quartiers. Les participants avaient au cours de ces assises, reconnu le caractère nuisible des plastiques pour la terre. Non seulement ils la rendent infertile, mais en plus ils polluent l'environnement et provoquent la stagnation des eaux usées et des pluies, qui propagent des maladies. A noter aussi l’absence de systèmes d’assainissement, une mauvaise gestion des ordures ménagères et une faible politique communale en matière d’énergies renouvelables. D’où l’action conjointe menée par le CLDNK et ses partenaires pour une gestion intégrée de l’environnement par les populations de huit quartiers de la Commune de Yaoundé 4.
L’objectif global est de contribuer à l’amélioration de la participation citoyenne en vue d’un accès continu pour plus de 35 000 ménages à l’habitat décent, tout en assurant une meilleure planification des sources d’énergie durable et du climat.
Il s’agit spécifiquement de :
- favoriser la mise en place des mécanismes de participation des populations à la gestion de leur environnement et à la résilience climatique ;
- renforcer les capacités des populations et du CLDNK dans la gestion durable des déchets solides et liquides et mettre en place de nouvelles sources d’énergie durable ;
- mobiliser et sensibiliser les populations de la vallée Nkinda pour l’équilibre de l’écosystème.
Plus de 150 000 habitants des quartiers concernés, les élus locaux et les leaders d’opinions (OSC, CAD, chefs traditionnels, secteur privé), PME/PMI sont les bénéficiaires de l’action.
Avec le concours de toutes les parties prenantes, des espaces de concertation sont structurés. Des acteurs clés identifiés se réunissent au cours des UIC (Universités Itinérantes Citoyennes) et lors du forum qui est organisé. Les personnes ressources sont des leaders d’opinion, jeunes, femmes, structures d’encadrement, réseaux ou plateformes d’OSC, élus, professionnels, entreprises, entreprise spécialisée dans le recyclage des déchets plastiques…Cela pour penser et harmoniser les aspects purement techniques des activités à conduire. Ces ateliers sont destinés à la structuration de la participation, à la planification, la mise en œuvre et au suivi-évaluation des activités ainsi qu’à la structuration des activités de recherche.
Deux méthaniseurs de 8m3 sont construits dans les quartiers Ekounou et Nkolndongo. Ils fournissent du biogaz à plus de 40 ménages, et 90 unités de bouteille ampoule solaire, fournissant une lumière de 60 W chacune, sont installées dans les zones à habitat spontané.
Sur la base des rapports des CAD, des organisations-cibles, des partenaires ou prestataires sont engagés dans la mise en œuvre de certaines activités prévues dans le cadre de ce projet. En même temps, l’équipe du projet développe des actions de plaidoyer en direction des acteurs clés du processus pour faciliter la mise en œuvre des activités retenues et la prise de décision politique aux niveaux local et national.
Les activités du projet :
- élaboration et mise en œuvre d’un plan média ;
- relance des activités des comités d’animation et de développement ;
- élaboration et mise en œuvre d’un plan stratégique de l’observatoire indépendant et formations des délégués et OSC ;
- renforcement des capacités des agents de l’unité de production des pavés ;
- restructuration de l’unité de production des pavés ;
- construction des méthaniseurs et d’installations de micro hydroélectricité ;
- mise en place d’un programme de sensibilisation et de formation des femmes et des jeunes à la citoyenneté, à l’environnement et aux mécanismes de valorisation des déchets ;
- organisation de campagnes de mobilisation de curage des caniveaux et de la rivière AKE.

Principaux résultats obtenus

Les populations sont sensibilisées à faire du changement climatique une priorité de développement.
Un observatoire est mis sur pied ; il produit un rapport annuel de suivi indépendant sur l'environnement, la RSE et l’accès aux services sociaux au niveau communal.
Deux unités de méthanisation sont construites et sont opérationnelles, 90 unités micro hydroélectriques sont installées et une unité de valorisation des déchets plastiques restructurée.
Des gains sont réalisés en termes d’émissions de gaz à effet de serre.
Les populations sont formées et sensibilisées sur la valorisation des déchets plastiques et organiques.
Nkinda est désenclavée ; plus de 20 000 ménages sont soulagés.

Localisation